Motor Clean : La puissance de l'hydrogène
La solution au moteurs encrassés ! Le décalaminage interne du moteur par hydrogène Fabrication Française

Problème encrassement moteur

L'encrassement des moteurs est un réel problème !
Augmentation de la consommation, manque de performance, fumées, trou à l'accélération, mauvais démarrage, allumage intempestif du voyant gestion moteur et filtre à particules.

Ces soucis proviennent le plus souvent d’un problème de combustion, provoquant l’asphyxie du moteur.

Nettoyage moteur par hydrogène

Avant / Après un décalaminage Motor Clean
La solution alternative avant le remplacement des pièces encrassées

Un décalaminage préventif vous permettra dans un premier temps de régénérer, décalaminez les pièces afin d’éviter leurs remplacements et d’économiser sur l’échange d’un turbo (entre 1 100 et 2 500 €), un catalyseur (entre 500 et 1 600 €), un FAP (entre 500 et 1 600 €), ou d’une vanne EGR (entre 300 et 400 €) qui restent des opérations très onéreuses.

Le pouvoir de décalaminage de la station Motor Clean est remarquable. Grâce à un développement de plusieurs années et à une technologie de pointe, l’hydrogène pulsé dans les conduits d’admission permet de brûler et d’éliminer en moyenne jusqu’à 75 % des dépôts d’oxydation noirâtres (calamine) existants, qui empêchent le moteur de votre véhicule de fonctionner correctement.
Notre station de décalaminage Motor Clean produit 3 litres d'hydrogène minute avec un taux de pureté de l'ordre de 97% soit un total de 90 litres par cycle de 30 minutes, ce qui permet une très forte augmentation de la valeur calorifique durant la phase de traitement
La station MOTOR CLEAN® en action
L'Hydrogène
Bien qu'on le trouve en abondance dans l'univers, l'hydrogène est un gaz qui est généralement combiné avec d'autres atomes : on le trouve notamment dans l'eau, le pétrole ou le gaz naturel. L'hydrogène est considéré comme un vecteur énergétique. Il est utilisé essentiellement dans la chimie, le raffinage ou l'industrie. Mais à l'heure des préoccupations environnementales, l'hydrogène pourrait bien, à terme, jouer un rôle prépondérant dans le paysage énergétique futur. L’hydrogène possède une très forte densité énergétique massique, c'est-à-dire qu’il renferme beaucoup d’énergie dans une petite masse.
Avant / Après un décalaminage Motor Clean

Il faut savoir que les voitures d’aujourd’hui sont équipés de systèmes antipollution afin de permettre la diminution CO, CO2, Nox, HC, O2...

Ces mesures sont en général affichées en PPM pour les hydrocarbures et en pourcentage pour le monoxyde de carbone, le dioxyde de carbone et d’oxygène.

Pour limiter la pollution les voitures sont aujourdvanne EGRpées de vanne EGR (exhaust gaz recirculation) a été inventé aux États-Unis pour réduire les sorties d’émission de Nox en redirigent une partie des gaz d’échappement dadmissionrcuit d’admission afin de les soumettre une deuxième fois à la combustion;

Le filtre à particules
Filtre à particules

Le filtre à particules fait partie de la ligne d’échappement mais est réservé aux moteurs diesel.

Placé après le pot catalytique, il permet d’éliminer d’autres particules fines composées le plus souvent de carbone. Il est depuis le 1er février 2011 obligatoire sur les véhicules diesel neufs.

Il est cependant à noter que le filtre à particules ne peut fonctionner qu’en températures élevées, donc lors de trajets longs à vitesse importante, et non lors de trajets quotidiens en ville un dispositif de post-traitement installé sur le système d’échappement, traversé par les gaz d’échappement, il permet de les traiter et ainsi de réduire la nocivité. Effet catalytique par la transformation de certains gaz en d’autres composants moins polluants.

Pour avoir une efficacité du filtre à particule, la température des gaz doit être de 500°C environ afin de permettre l’oxydation spontanée des molécules.

Le pot catalytique
Pot catalytique

Le pot catalytique fait également partie votre ligne d’échappement et sera utile pour le moteur à essence et pour le moteur diesel dans la lutte contre les rejets de polluants.

Pour une voiture à essence, on utilisera un catalyseur appelé « à 3 voies » qui va transformer le dioxyde d’azote et le monoxyde de carbone en substance moins ou non polluantes.

Pour une voiture à moteur diesel, on utilisera un catalyseur à 2 voies qui transformera les hydrocarbures non brûlés et le monoxyde de carbone pour, à la sortie du véhicule, trouver des rejets d’eau, d’azote et de dioxyde de carbone, non nocifs.

Sa structure est dite « en nid d’abeilles », composés d’un monolithe céramique font de métaux précieux comme du palladium, créagaz d’échappementhimique avec les gaz d’échappement entrants et la chaleur du moteur.

Décalaminage hydrogène

L’hydrogène se caractérise par une réactivité élevée et une vitesse de combustion jusqu’à cinq fois plus importante que celle des carburants. De plus, l’hydrogène présente un domaine d’inflammabilité plus étendu que celui des autres carburants. Grâce à ces caractéristiques, l’ajout d’une faible quantité d’hydrogène dans le mélange carburant-air permet d’augmenter les vitesses de combustion et de rendre la combustion plus stable en réduisant la durée de combustion et en diminuant les variations cycle-à-cycle.
De nombreuses études numériques et expérimentales sur l’impact de l’ajout d’hydrogène dans des moteurs à combustion internessence comme carburant de base l’essence ou le diesel, ont pour conclusions communes que l’effet de l’ajout d’hydrogène est de :

    - Réduire la durée de combustion
    - Augmenter l’efficacité thermique
   - Décoller, brûler, désagréger et éliminer la calamine.
Enfin, pour un résultat optimum, nous vous conseillons d’effectuer un trajet d’environ 25/30 minutes avec un rapport de vitesse inférieur afin de maintenir le moteur au-dessus de 3 000 tr/min et pour évacuer les derniers résidus restant dans l’échappement.

En préventif, décalaminez votre véhicule tous les 15.000 km ou une fois par an.